Lorraine Presse


07/03/2012

Smash Hit Combo

Rapide et brutal comme un jeu de baston, mélange improbable entre phrasé hip-hop et rythmique death metal, comme si Pleymo et Gojira avaient décidé de se tirer la bourre sur le dernier jeu de tir en date, la musique de Smash Hit Combo sait aussi se faire aérienne et légère comme un bon vieil épisode de Mario.

Rapide et brutal comme un jeu de baston, mélange improbable entre phrasé hip-hop et rythmique death metal, comme si Pleymo et Gojira avaient décidé de se tirer la bourre sur le dernier jeu de tir en date, la musique de Smash Hit Combo sait aussi se faire aérienne et légère comme un bon vieil épisode de Mario.

Créé en 2005, Smash Hit Combo a déjà de nombreux concerts a son actif dont plusieurs premières parties nationales (Gojira, l'Esprit du clan, Enhancer, Black bomb A, Eths, Born from pain, X-vision, Mass hysteria).

Smash hit combo en quelques chiffres :

  • 400 000 visites sur la page myspace du groupe.
  • 115 000 vues sur youtube du clip « hostile »
  • 40 000 vues sur youtube du clip « génération test »
  • 40 000 vues sur youtube du clip « contre nature »
  • 25 000 fans sur la page facebook du groupe.

C’est aussi :

  • Des apparitions sur la compilation « French Metal » (2006, 2007 et 2009)
  • Des passages radios (Goom radio, Total metal)
  • Des parution dans le Sampler du magazine « Rock One » ainsi que dans le magazine « Guitar part » (février 2011) dans la rubrique « coup de cœur » de Yann, guitariste de Mass hysteria.

Le groupe compte également à son actif cinq clips vidéo (Hostile, contre-nature, génération test, persévère et trop vite).

Toutes les vidéos sont disponibles sur www.youtube.com ou sur www.myspace.com/smashhitcombo.

MTV ainsi que Nolife TV ont décidés de croire en SHC en diffusant les clips de « hostile » et « génération test ».

Depuis 2009, suite à la sortie de « Nolife », SHC a été contacté par le label « BELIEVE» pour être distribué numériquement sur toutes les plateformes de téléchargement légal. SHC est aussi distribué au Japon via RB records import.

En 2010 le groupe commence une politique d’endorsement avec différents partenaires tel que SCHECTER, ERNIE BALL qui ont ainsi répondu a l’appel de SHC. MONSTER ENERGY s’est joint à l’aventure lors de déplacements en République Tchèque.

Smash Hit Combo se compose de Paul et Nico au chant, Bat et Chon aux guitares, Matt à la basse, Brice à la batterie et Toon aux machines. Au fil de leurs représentations, boostés par une complicité qu'ils développent entre eux et avec le public, les sept musiciens s'accaparent la scène, la transformant en leur terrain de jeu.

Smash Hit Combo le groupe alsacien de deathmetal-rap

En 2008, le combo enregistre son premier album produit par Stéphane BURIEZ et Christophe EDRICH : « No Life », sorti le 21 mars 2009.

Tout en nuances, ce premier opus joue sur les contrastes, les oppositions, et les complémentarités entre métal et hip-hop. Agrémentées de passages plus clairs, parfois funkisants, les compositions révèlent les différentes influences du crew. Chimaira, Sinik, Limp Bizkit, Portishead, Incubus, All shall perish, C2C, Assassins, font partie des nombreuses références qui ont inspirés les sept musiciens au fil de leurs créations. Un éclectisme qui fait l'originalité de Smash Hit Combo.

Avec ce premier album, Smash Hit Combo passe un cap: « Nolife » acquiert ses titres de noblesse grâce à un son parfaitement maîtrisé. Propre, réfléchi, précis, il propose une musique novatrice et bien structurée. Le ton est donné dès les premières mesures: SHC affine et précise son style.

Loin des clichés végétatifs des « nolife » affalés dans leurs canapés, les joueurs de Smash Hit Combo livrent une musique originale et variée qui sait offrir une expérience dépaysante à ceux qui sont prêts à la tenter.

Si les guitares et les voix saturent au rythme effréné d'une double pédale sollicitée comme les gâchettes d'une manette, le combo ne fait pas de la saturation un dogme. Lors des passages plus posés, la rage laisse place à la réflexion et les deux chanteurs dépeignent une vision de la vie portée sur le quotidien à l'arrache, où lampées d'alcool et fumées opaques côtoient vie brutale et contexte agité.

Si la vie est violente, les paroles le sont tout autant: crues, subversives, amorales, comme un GTA... Elles savent aussi utiliser l'humour pour faire passer un message simple: l'univers de Smash Hit Combo est celui d'une génération virtuelle.

Album LOADING de SMC qui ressemble au jeu FF7 Final Fantasy de Squaresoft sorti sur PlayStation

Début 2010, SHC décide de retourner en studio pour enregistrer « loading » avec Christophe EDRICH, ce « maxi » permet au groupe de pouvoir partir à la conquête de l’Europe avec notamment des tournées en République Tchèque ainsi qu’en Russie.

Le groupe remporte un franc succès dans les pays de l’EST dont les différentes dates sont sponsorisées par Monster Energy drink.

Toujours plus pointilleux, ce maxi confirme la tendance du groupe, des morceaux plus aboutit, un son mieux travaillé, la composition au chant se fait plus personnelle et originale notamment au niveau des échanges entre les deux MC. SHC a ainsi trouvé son rythme de croisière.

Dans un souci constant d’offrir à son public un produit original, le groupe inclut un DVD regroupant tous les clips ainsi que les making of depuis leur début.

Toujours dans la tendance geek, la pochette de « loading » reprend le thème du célèbre jeu vidéo Final Fantasy 7 dont la renommer n’est plus à faire dans le monde du rétro-gaming.

Ce maxi est le reflet des sept musiciens de smash hit combo chacun apportant sa touche personnel, la frontière entre hip hop et death metal est de plus en plus fine. Les morceaux sont mieux organisés, et l’on ressent le travail du groupe qui permet un mélange homogène de ces deux styles bien différents.

Chroniques

Chronique « Nolife » French metal
« On s'imagine déjà mettre sur sa platine double CD un album de Pleymo et un de Gojira, et balancer la sauce en même temps... je n'ai pas essayé, mais dans l'idée, c'est presque ça ! Tentez d'imaginer "To Sirius" de Gojira avec le phrasé hip hop de Kémar (Pleymo), auxquels s'ajouteraient le groove et les scratches des premiers Incubus. En tout cas, les compos ne font pas dans le détail, elles sont faites pour assommer l'auditeur sous les coups de boutoir de la double pédale ("Casier Vierge", "Les Vertus De La Haine", "Casse Toi"). »

Chronique « Nolife » Core and co
« le combo Alsacien s'est entouré de Stéphane Buriez (Loudblast) et Christophe Edrich (X-Vision) pour une production digne de ce nom, au son lourd et massif, mais malgré tout assez calibré "gros métal" »

Chronique « Nolife » The French touch
« Ces rafales de double pédales, ces riffs lourds constellés de quelques beaux exercices (les effets électro allié à un "simili-tapping" sur ‘Hostile’ par exemple) ponctués de quelques incursions funk bien senties (‘Histoire de Geek’) ont gagné en puissance (si si, c'est possible) et en clarté (non, ce n'est pas un paradoxe, c'est même lié). Il faut dire que pour un disque d'une telle densité, habité par sept musiciens qui sont tous du genre à cogner fort et à pousser la saturation, le mixage est particulièrement équilibré et affiné »

Chronique « Nolife » Pavillon 666
« Smash hit combo arrive avec un premier album bien maîtrisé. Ce n’était pas forcement une chose facile que d’allier deux styles si particulier. Et sans tomber dans la rengaine d’une recette bien trouver, le groupe s’essaie a chaque morceau et varie les ambiances a découvrir sur album comme sur scène. »

Chronique « Nolife » nawak posse
Ces érudits de jeux vidéos le sont aussi dans leur musique et y foutent toutes leurs tripailles, y'a pas à tortiller, avec une promo poussée, ce serait le revival d'un groupe Nowhere à l'époque dorée : la reconnaissance en moins (pour l'instant), SHC remplace tous ces premiers albums tant regrettés de ENHANCER, WÜNJO, PLEYMO avec ce côté Death / Hardcore en plus. À tester, puisque même si la pochette essaye de faire croire à un jeu vidéo, pas de risque de crise d'épilepsie : pas d'excuse

Chronique live la scène bourguignonne webzine
“Leurs crédibilité c’est la façon qu’ils ont de faire un tout en puisant dans des univers différents : c’est en effet dans le mélange deathcore, néo métal et hip-hop que l’on obtient au final la sauce SHC, et, on peut le dire, une sauce à notre goût !

Sur le plan scénique, le groupe reste particulièrement à l’aise. Paul (l’un des deux chanteurs) descend régulièrement dans le public, les musiciens échangent sans cesse de place et couvrent alors la totalité de la scène à eux tout seul, et -cerise sur le gâteau- après l’avoir vu et revu dans leurs clips, l’on a même le droit au fameux lancer de guitare par-dessus l’épaule en direct! En bref, le groupe est énergique, et contamine sans grand mal le public »

Discographie :

Album Hardcore Gamer « Hardcore gamer 2007, 2007 -épuisé- (auto-production).
Album Nolife « Nolife » 2008, produit par Stéphane BURIEZ / Christophe EDRICH
Album Loading « Loading » 2009, produit par Christophe EDRICH

Contact presse:
Pour plus d’informations:

BOOKING FRANCE : Brice HINCKER (smashhitcombo@gmail.com)
BOOKING EUROPE : Marketa LABAJOVA (marketa.labajova@gmail.com)
BOOKING RUSSIE : Anthony FESKOV (antonfeskov@yandex.ru)
SON : Christophe EDRICH (chris.edrich@gmail.com)

http://www.myspace.com/smashhitcombo
http://www.facebook.com/shc.officiel
anthony.graizely@gmail.com


Organisation: Smash Hit Combo
Secteur: Spectacles